Boulet

Il suffit que j’ouvre ici un simple Blog pour que rien ne vienne. J’ai déjà essayé cette forme d’écrits, et je n’ai pas particulièrement aimé. Quelque chose qui ne me plait pas dans le séquençage. Et le mémoire qui piétine. J’ai fait l’erreur d’écrire la semaine dernière presque d’une traite un chapitre trop brillant. Il est devenu étalon de ce que je dois faire. Et maintenant, les chapitres suivants me semblent fades et bancals. Ce qui s’est miraculeusement bien articulé, comme se construisant tout seul, jette un discrédit sur toutes les disgrâces des textes de cette semaine, bien plus laborieux. Et cette nécessité de faire long, de formatage, m’est si étrangère. Je passe alternativement par des moments de confiance et d’angoisse qui me fatigue de moi-même.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :