calme

Cet article est référencé dans : égotisme

Ça s’écharpe sur mon mur facebook. Je m’en sens partiellement responsable, car j’ai provoqué par une réflexion qui me contredit, ou plutôt qui relâche un peu mon niveau d’attention, pour être « comme tout le monde », et balancer mon humeur de l’heure. Hum… Ça ne me revient jamais.

C’est comme quand je balance l’une de ces blagues que je suis le seul à comprendre, et que je dois effacer, piteux, car réaction au premier degré… Où qu’un agressif croit que je m’intéresse à ce que dit Stiegler…

C’est intéressant. La conversation m’a obligé à lire et brasser «ce qui ne m’intéresse pas », et de deviner, si je devais prendre parti, vers où je pencherais. Et je pencherais vers une position subtile et complexe hors des zones de « l’opinion », disséquant l’animal et en étalant les composantes, sans les mélanger, et donc en tuant la bête, sans grand espoir de la comprendre et encore moins de la guérir.

Je sais, d’instinct, ce qui n’est pas pour moi. Ça, ce n’est pas pour moi.

En ce moment, calme, recentrage, égoïsme, amour, affections et paix. Si le monde autour s’agite trop, partir.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :