bibliothèque

« ASIATROMA » Hopital Brut, Hors série

« ASIATROMA » Hopital Brut, Hors série

Un cahier superbe et boursouflé, comme s’il allait déborder d’images, de couleurs et des cris qui vont avec ! Ce Asiatroma est un objet incroyable, baroque, improbable, richement sérigraphié, débordant de rage et d’enthousiasme.  C’est une improbable reliure agrafée de papier de deux tailles, avec des textures variées, de visuels acides de ceux de ce Continue reading « ASIATROMA » Hopital Brut, Hors série

Le Coltin Graphik #3

Le Coltin Graphik #3

Le N° 3 du Coltin graphik est aussi inégal que le 2 (ici), mais la couverture est de l’excellente designeuse française Matali crasset, et on y trouve toujours des dessins de Muzo (en haut) et Céline Guichard. Le thème de ce numéro est « l’Art du jeu ». Édité et colporté par Siranouche éditions. EnregistrerEnregistrer

De l’Amour

De l’Amour

Incroyable petit livre d’images sérigraphiés, « De l’Amour » est un artzine de Céline Guichard, collection de dessins fins, subtils et intrigants, lorgnant sur l’estampe contemporaine et délicatement colorisés en deux couleurs bleu pâle et rouge. Un  livre simple, plié et relié en six piqûres cousues de fils bleu. C’est mignon, surprenant, grotesque, inventif et drôle. Un Continue reading De l’Amour

« Grossesse nerveuse » de Daisuke Ichiba

« Grossesse nerveuse » de Daisuke Ichiba

United Dead Artists reprend à son compte le célèbre format 30X40 de Futuropolis pour sa revue et des beaux  livres d’images, comme celui-ci de dessins horrifiques et morbides du japonais Daisuke Ichiba, l’un des maîtres contemporains de l’Ero Guro Le livre : http://www.uniteddeadartists.com/site.php?type=P&id=33

Enciclopedia #0

Enciclopedia #0

Une des plus belles revues que j’ai pu avoir entre les mains ! Ce graphzine  italien de 19X25 cm et d’un gros centimètre d’épaisseur, dos carré, entièrement sérigraphié, « TUTTO FATTO A MANO » comme annonce un autocollant sur la couverture, est une superbe œuvre d’art. Enciclopedia  #0 est édité et donc entièrement réalisé par Strane dizioni. Les Continue reading Enciclopedia #0

Souvlaki Circus

Souvlaki Circus

80 pages agrafées pour un graphzine A6, c’est sûrement une limite de l’exercice… Pourtant, ça passe et ça donne un très joli livre de dessins d’Amanda Vähämäki & Michelangelo Setola :  « Souvlaki Circus ». Et les dessins sont très beaux, élégants, sensibles, fabriquant un onirisme désuet, léger, avec les codes du croquis sur le vif. Je Continue reading Souvlaki Circus

Le Tendon Revolver

Le Tendon Revolver

Le Tendon Revolver est une très jolie revue des éditions United Dead Artists, un collectif « généraliste » (dessin, texte, photo) format comics de haute tenue, autant dans l’impression que dans le contenu. Un objet de luxe, bel écrin de l’initiateur Stéphane Blanquet accompagné de Blexbolex (pour la couverture), Charles Burns, Mïrka Lugosi, Marie-Laure Dagoit, Gilles Berquet, Ion Continue reading Le Tendon Revolver

Le livre est gratuit

Cette affirmation péremptoire semble sûrement insensée, et pourtant ! Le nombre de livres que j’ai lu dans ma vie est infiniment supérieur au nombre de livre que j’ai acheté, et ceci, même si je n’ai pourtant pas lu tous les livres que j’ai achetés. Et ce simple fait semble également vrai pour nombre de personnes Continue reading Le livre est gratuit

Le Muscle Carabine état second

Le Muscle Carabine état second

Le muscle carabine est un superbe graphzine géant, format 30X40, sur papier fort, qui présente plein pot les dessins ou peintures d’obsessionnels contemporains. C’est United Dead Artists, le truc de Blanquet, qui est l’autre éditeur français (avec Le Dernier Cri) de l’amical des obsessionnels mondiaux. La couverture de ce N° 2 est de Daisuke Ichiba, l’un des Continue reading Le Muscle Carabine état second

Balletto, de Sophie Darcq

Balletto, de Sophie Darcq

Dans « Ballettto », un cahier A5 autoédité par Sophie Darcq, les souvenirs et les rêves s’entremêlent. Mais les souvenirs ne sont que des rêves éveillés. Balletto est mélancolique, étrange, et très prometteur. Sophie Darcq dessine bien, solide, fort même et elle a une véritable puissance d’évocation. Ça donne envie de lire plus long !