critique

la cantine de minuit tome premier

la cantine de minuit tome premier

Comme « le bar à Joe » de Muñoz et Sampayo relu dernièrement, la cantine de minuit d’ABE Yarô s’en tient ferme à son unité de lieu, cette « cantine de minuit », modeste gargote qui prépare en nocturne ce que veulent les clients avec ce qu’il reste en frigo (parfois même des nouilles instantanées). Chaque nouvelle commande d’un Continue reading la cantine de minuit tome premier

Un petit livre jaune

Un petit livre jaune

Trône maintenant dans ma bibliothèque ce petit « Livre du crétin » de Franz Jung, écrivain allemand que m’avait chaudement recommandé Golo.  Ce petit livre jaune arbore (et c’est pas tout les jours qu’on voit une chose pareille !) une illustration d’après un bois de Kirchner. Je pense que cette couverture a été imprimée en « typo »,  avec ces Continue reading Un petit livre jaune

Au fond d’Iván Repila

Au fond d’Iván Repila

Je m’étais promis de noter ici les prescriptions, sans projet particulier, pour peut-être plus tard regarder s’il s’y dessine quelque chose… Sauf qu’il faut en avoir le réflexe ! Là, c’est à moitié possible : je vois passer un retweet de quelqu’un que je ne suis pas par quelqu’un dont je n’ai pas noté le nom. Mais Continue reading Au fond d’Iván Repila

Le territoire Volodine

Le territoire Volodine

Le Volodine nouveau, « Frères sorcières » — toujours des titres aussi énigmatiques qu’appétants, toujours aussi sombre et violent, toujours à te laisser en suspens, au milieu de rien, au-dessus de rien — m’a encore embarqué loin, fort, puissant même, et brusquement abandonné sur le bas-côté, en rase campagne, paumé grave entre deux destins, entre deux incarnations…  Continue reading Le territoire Volodine

Nuits et matins

Hier soir, je me suis endormi dans les phrases de Volodine. J’ai vraiment cru que je continuais à lire, jusqu’à ce que, remontant à la conscience, je me découvre les yeux fermés. Quelles étaient donc ces phrases de Volodine que j’ai lu les yeux fermés ? Hier soir (la nuit du lendemain), je me suis Continue reading Nuits et matins

La Sissi de Giorgia Marras

La Sissi de Giorgia Marras

Croisant Giorgia Marras devant son atelier, j’évoque son nouveau livre « Sissi, une femme au-delà du conte de fées » qui vient tout juste de sortir chez Steinkis. J’ai vu son annonce sur facebook. « Veux-tu le lire ? ». Je ne réponds jamais non à ce genre de question et rentre donc chez moi avec un exemplaire d’auteur. Je Continue reading La Sissi de Giorgia Marras

Dans L’explosion de la tortue

Dans L’explosion de la tortue

C’était malheureux de traiter l’Éric Chevillard de « marrant » (avec la sourde charge péjorative, désinvolture coupable). Mais en lisant le dernier, l’Explosion de la tortue, je me suis souvenu que j’étais du genre à toujours m’acharner à ouvrir les portes dans le mauvais sens alors que « c’est marqué dessus »… Donc, ce « marrant » ambigu pourrait être une Continue reading Dans L’explosion de la tortue

Elvifrance l’infernal éditeur

Elvifrance l’infernal éditeur

Un objet. Un livre. De distinction, assurément, distinguant ceux qui l’auront dans leur bibliothèque et les autres. L’évocation d’un héros français discret, l’éditeur Georges Bielec et dont pourtant je connais le nom depuis… Je me demande bien ? Quand et comment ? Est-ce ces « années de la BD » des années 80 qui commençaient à lorgner sérieux sur Continue reading Elvifrance l’infernal éditeur

Monstre Guyotat

Immense Guyotat : « Les camarades, couchés sur des tas, certains shorts ouverts pour on ne sait quelle fille volante à l’organe chaud comme un four, chauffent leurs membres recrus aux rayons déjà rouges ; par le petit vent et les couloirs végétaux, l’odeur de la mer, plus puissante ici sur le bord africain, l’énorme masse de Continue reading Monstre Guyotat

Pokot (où Spoor)

Pokot (où Spoor)

Je dis parfois que le cinéma contemporain est très largement dominé par les réalisatrices. Ce qui explique d’ailleurs que les idiots « ne trouvent plus de bons réalisateurs ». Évidemment, quand on regarde le monde avec des œillères… Bref, encore une preuve de la domination artistique du cinéma des femmes, le sublime polar écolo d’Agnieszka Holland, aussi Continue reading Pokot (où Spoor)

Idiotie

Je me demande toujours ce que lisent ceux qui pleurent la disparition de la littérature. Je les soupçonne… de plusieurs choses : d’avoir mauvais goût, de ne pas tourner le regard dans la bonne direction, de ne pas lire, ou même de ne pas savoir lire., ou simplement de ne pas avoir le courage d’affronter la Continue reading Idiotie

L’Arthur Cravan

L’Arthur Cravan

Arthur Cravan, l’un de ces dieux de la grande mythologie du XXe siècle ramassée d’ailleurs presque entière sur ses premières années. Arthur Cravan, nom sonore entendu pour la première fois à la fin des années 80 de la bouche, je crois, d’un poète accessoirement professeur. Et immédiatement mémorisé, car comment oublier cet Arthur Cravan poète Continue reading L’Arthur Cravan

Réédition de Guido Buzzelli

Réédition de Guido Buzzelli

Dans les années de mon adolescence, une légère odeur de soufre accompagnait les apparitions des planches de Guido Buzzelli dans mes journaux préférés. Malgré la qualité d’impression terrifiante et le papier plus ou moins abrasif de ces journaux (Charlie, Pilote, L’écho, etc.), le dessin affichait une étonnante élégance classique dévoyée par un grotesque insolent. Les histoires Continue reading Réédition de Guido Buzzelli

Stabat Mater de Franck Guyon

Stabat Mater de Franck Guyon

Franck Guyon m’a offert son nouveau chant, « Stabat Mater » aux éditions Marguerite Waknine. Voilà qui me confirme que plus encore qu’une écriture, Franck Guyon a une voix. Ce qui n’est pas la même chose. On peut apprendre à écrire à l’école et s’en servir, faire une carrière avec ça, bien, et passer pour écrivain. Avoir une Continue reading Stabat Mater de Franck Guyon

Un rêve de Walter Benjamin

Un rêve de Walter Benjamin

Apparemment, la littérature numérique n’est pas morte, dans les coins. Apparemment, les envies de réseau bougent encore, dans les coins. Et puis j’aime les mini-livres, le domaine public, le libre, et Walter Benjamin… alors, visitez, lisez-fabriquez, ou fabriquez-lisez un mini-livre de Walter Benjamin chez abrupt.ch, ici : https://www.abrupt.ch/cyberpoetique/walter-benjamin-reve/ Le joli GIF est abrupt

Istrati! II. L’Écrivain

Istrati! II. L’Écrivain

« Istrati! II. L’Écrivain » est le second et dernier tome de l’immense biographie que Golo consacre à Panaït Istrati, l’un de ces écrivains venus d’ailleurs qui, comme Casanova, Cioran, Malaquais,  Kundera, Becket, Ionesco, etc., ont pris le français comme langue d’écriture… [dropcap]A[/dropcap]vec cet épique premier tome publié chez Actes Sud BD, on ne se posait déjà plus la Continue reading Istrati! II. L’Écrivain

Relire : Le bar à Joe

Relire : Le bar à Joe

J’ai relu « le bar à Joe » de Muñoz et Sampayo (Casterman 1981). « Le bar à Joe » et quelques autres, autour : Évidemment, il ne reste qu’un lointain souvenir aujourd’hui de la claque esthétique qu’a représentée le dessin de Muñoz à l’époque, dans cette charnière de deux décennies incroyablement inventives. De ce bouleversement esthétique, on en trouverait Continue reading Relire : Le bar à Joe