Illustration

Kathrine Avraam dans son atelier

Kathrine Avraam dans son atelier

Kathrine Avraam est une jeune artiste et bédéiste grecque au style fort et clairement identifiable marqué par les influences évidentes du cubisme et de l’art déco. Elle vient d’entrer en résidence à la maison des auteurs pour travailler sur son premier album. Son tumblr : http://kathrineavraam.tumblr.com

Julie Gore en son domaine

Julie Gore en son domaine

Je dis en général que je ne fais ni mise en scène, ni pose… Mais dernièrement, Golo et Julie Gore ont eu besoin d’une photographie pour des éditeurs ou festivals… Et puisque la lumière de printemps s’y prête…

La vieille mère Hubbard et son chien

La vieille mère Hubbard et son chien

Ce matin, je vois passer l’adresse de konkykru.com sur Twitter. C’est une petite base de comics très anciens.  Je visite, et m’arrête sur cette page, qui parle d’une comptine illustrée du tout début du XIXe,  « Old Mother Hubbard », d’un certain Robert Branston… En deux secondes de recherche, je découvre que cette historiette n’est absolument pas de Continue reading La vieille mère Hubbard et son chien

Lolmède sauve la presse

Lolmède sauve la presse

Je ne suis pas journal. Ni journal ni actu, d’ailleurs, mais ce « Brut d’Actu » de Laurent Lolmède, tabloïd United Dead Artists sursaturé d’encres odorantes rouges, bleues et noires, c’est pour moi ! C’est un vrai journal, si beau qu’on en mangerait, rempli de visages d’actu grotesques, redigérés par la jubilatoire brutalité du trait Lolmédien. Une merveille d’art Continue reading Lolmède sauve la presse

Portrait : Deena Mohamed

Portrait : Deena Mohamed

Samedi, je suis passé voir Deena Mohamed, illustratrice, dessinatrice et autrice égyptienne de passage par chez moi. Deena Mohamed, grand prix du Cairo Comix Festival cette année pour « Shubeik Lubeik », un roman graphique, avait déjà créé très jeune  « Qahera« , une super-heroïne Cairote, lisible en arabe et anglais ici :

portrait : Mylène Rigaudie

portrait : Mylène Rigaudie

Ce matin, passant par l’atelier « Les mains sales » pour payer les badges pour Marsam, je découvre Mylène Rigaudie en train de numéroter/signer ses toutes neuves sérigraphies qui inaugurent la collection enfant des Éditions Les Mains sales