Discipline

Nostalgie Zabime

Nostalgie Zabime

Je me suis rendu compte, en écrivant mes maigres souvenir d’Aimé Césaire, que j’empruntais la nostalgie à une œuvre autre, une bande dessinée, d’un auteur virtuose, poète éphémère mort trop vite. Les émanation de cette autre œuvre s’infiltraient, venant parasiter mes souvenirs, et pire, se substituer à l’enfance inconnue d’Aimé Césaire. C’était « LES SŒURS ZABÎME » Continue reading Nostalgie Zabime

Tête

Tête

Lorsque je reviens, Céline a peint une grosse tête de mort dans les chiottes. Je plaisante, la qualifie de « rock », mais non, elle n’est pas si rock que ça. Non. Une tête de mort.

La pesanteur de Simone, la disgrâce de mon époque

J’avais bien vu que Philippe avait posté dans LEPORTILLON un article sur Sartre et Simone de Beauvoir croyais-je… Et Céline m’avait bien parlé d’une « histoire »… Mais je n’y avais pas prêté attention avant cette fin d’après-midi, ou désœuvré, je fais mon traditionnel petit tour de l’actu sur Internet. Je fais le tour de différents journaux, Continue reading La pesanteur de Simone, la disgrâce de mon époque

Difficultés

Difficultés

Des journées comme ça. Illustrées par le dessin hésitant, dans le carnet neuf, dessin hésitant, brangeolant, du mec qui n’a pas vraiment dessiné depuis… 10 ans peut-être… Mais rien devant la difficulté à vivre certains épisodes obligatoires de la vie, certains de ces moments charnières, dans la vie de « parents », qui changent les choses sans Continue reading Difficultés

ORL

ORL

Rendez-vous chez l’ORL de l’hôpital. Je viens de me taper deux salles d’attente, dans deux étages différents absolument labyrinthiques. C’est un « grand ensemble » hospitalier. il ne risque donc pas d’être fermé par les nouvelles politiques. Cette manie gestionnaire provoque une concentration qui accentue tous les problèmes sociaux, et donc contredit de fait la finalité de Continue reading ORL

Week-end sauvage

Week-end sauvage

Dans la nuit du vendredi au samedi, je rêve que je vais être dévoré par un lion, immense, comme une métaphore d’un inéluctable, et je me réveille. C’est désagréable. Et qu’est-ce que c’est que cette histoire de lion ? Pour me changer les idées, j’attrape la bande dessinée que m’a prêtée Yann. « La volupté » de Blutch. Une Continue reading Week-end sauvage

Soirée arménienne

Vendredi soir, un vernissage. Sur les murs, des images d’un artiste médiocre dont tout le monde se fout. « On » est venu pour la bouffe… pour le buffet arménien… Discours écœurant, comme la nourriture trop riche, atmosphère étouffante. Première fois que j’entends le discours d’un préfet. Le mec a regardé la définition d’« Arménie » dans le dictionnaire, Continue reading Soirée arménienne

Balletto, de Sophie Darcq

Balletto, de Sophie Darcq

Dans « Ballettto », un cahier A5 autoédité par Sophie Darcq, les souvenirs et les rêves s’entremêlent. Mais les souvenirs ne sont que des rêves éveillés. Balletto est mélancolique, étrange, et très prometteur. Sophie Darcq dessine bien, solide, fort même et elle a une véritable puissance d’évocation. Ça donne envie de lire plus long !

Un jour indéfini, un vernissage m’ennuie, quelque part en France

Un jour indéfini, un vernissage m’ennuie, quelque part en France

Quoi de plus ennuyeux qu’un livre qu’on ne peut même pas feuilleter ? Un jour donc. Un soir plutôt, je reviens d’un vernissage. Le troisième en quatre ans. Vais plus à ces trucs-là. J’aurais peut-être pas dû y aller. Je suis maladivement timide. Je n’étais pas comme ça. Mais maintenant je le suis. Et voir ces Continue reading Un jour indéfini, un vernissage m’ennuie, quelque part en France

Poly and her Pals, Thierry Groensteen et le patrimoine

Tout véritable amateur de BD connaît Thierry Groensteen, l’homme qui a donné ses lettres de noblesse à la théorie de la Bande dessinée. Universitaire, professeur et même un temps directeur du Musée de la Bande dessinée d’Angoulême, il entame depuis quelques années une nouvelle carrière en se lançant dans l’aventureuse profession d’éditeur, passant ainsi de Continue reading Poly and her Pals, Thierry Groensteen et le patrimoine

Continuer le voyage

Continuer le voyage

Simon Hureau sort la suite de « Palaces » : « Bureau des prolongations » [dropcap]J[/dropcap]e suis rentré vendredi soir dans un état de fatigue totale. Une drôle de semaine, de ces semaines trop remplies. Ceux qui travaillent en production sur un ordinateur et gèrent d’innombrables dossiers qui surgissent dans le désordre le plus total savent de quoi je parle. Continue reading Continuer le voyage

Enfin Ripple

Ripple, une prédilection pour Tina de Dave Cooper aux Editions du Seuil Avant il y avait la crumbette. la crumbette, cousine des initiatrices de Fellini, met en mouvement perpétuel le broyeur formé par ses deux fesses sur les trottoirs de Greenwich Village. Son short est court, très court, son décolleté géant, ses mollets en béton Continue reading Enfin Ripple

les expos de bande dessinées, c’est toujours aussi chiant !

les expos de bande dessinées, c’est toujours aussi chiant !

Quel ennui ! Alors qu’il ne faut rien moins que vous confronter à un chef-d’oeuvre pour réveiller votre âme flétrie de moderne flétri — de vous coltiner ces murs tapissés de gribouillis qui sont fait pour être lu dans un gros fauteuil au milieu de votre salon, voir dans votre lit, et bien sûr parasités par Continue reading les expos de bande dessinées, c’est toujours aussi chiant !