flux

Ce matin, la brume

Rideau, longue bande ouateuse qui souligne l’horizon.  Me vient, en premier, un discutable « le monde réel est entier lové hors les médias ». Noter quand même.  En deuxième, je suis effaré que l’humanité soit encore désemparée devant elle-même.  Je suis même surpris qu’elle soit si paisible, si servile plutôt, ne serait pas surpris si embrasement réel Continue reading Ce matin, la brume

Souvent, je travaille tard.

Je travaille tard alors que l’âge m’use. Ce n’est pas une vertu, mais une angoisse, l’angoisse de ne pas avoir épuisé la journée. Comme si je n’avais pas fait quelque chose que j’aurais dû faire. Il semblerait facile de lâcher, de laisser le sommeil venir et de passer de l’autre côté, dans le jour suivant. Continue reading Souvent, je travaille tard.

Reboot

Oser la métaphore geek : la grippe, c’est une forme de reboot. Au milieu du délire de la fièvre, cette envie saugrenue de noter cette maladie commune comme « expérience sensorielle ». Sauf que quand on pourrait décrire, on n’en a pas la force, et quand on retrouve doucement la force, le souvenir s’édulcore déjà. Je me souviens Continue reading Reboot

gris

Je n’aime pas quand il fait nuit même en plein jour. Plus exact : cette impression que le jour peine à se lever, laborieux, qu’il n’y arrivera pas, qu’il va retourner à la nuit sans s’ouvrir. Qu’on devra attendre un autre jour pour voir le jour.

Vélo

Temps superbe, juste ce qu’il faut de fraîcheur, lumière thérapeutique, vélo, ressortir le vélo, et confirmer le retour au dynamisme, corps élastique, débit de parole sec et rapide, avec un léger énervement d’avoir été si éteint depuis juillet. Réunion de travail, résoudre une petite expo, trouver des choses, de belles choses, rire, respirer. S’insurger aussi. Continue reading Vélo

Fatras

Je pensais quoi, tout à l’heure, avant de me perdre dans cette journée ? Ha, je lisais Tulipe avec délectation… Oui, mais avant ? Avant, je pensais encore à cette histoire d’image… Et quoi ? Je ne sais plus… Sur la nature dialectique de tout, sur la manière dont les essentialistes nient cette nature-là, et donc ne comprennent Continue reading Fatras

Penser

Penser

Penser, c’est tenter de savoir. Tu ne penses pas sans passer par la connaissance, par une tentative de connaissance. Voilà pourquoi. Pourquoi quoi ? Pourquoi personne ne pense ça, le moment présent. Pas documenté. Notre monde ? Parcouru de fantasmes, mais pour quelle connaissance ? Alors quoi ? Abdiquer devant la déferlante ? Esquisse. Tenter. Début : Il y a quelque Continue reading Penser