mélancolie

vent dans les branches

vent dans les branches

Lisant Guyotat (pas le nouveau, « Coma » abandonné il y a dix ou quinze ans. le nouveau reste à lire), je me rappelle qu’enfant j’avais copié Corot (tenté), et je tente de me souvenir lequel ? Je fais un effort… Saleté de mémoire. J’ai pourtant l’impression de me revoir peignant, de m’acharner en efforts ridicules, d’avoir échoué Continue reading vent dans les branches

Sur notre pire

Je me suis rendu compte aujourd’hui, en lisant les réactions collectives, que ma relation à la Seconde Guerre mondiale et à la Shoah n’était pas passée par Claude Lanzmann, mais directement par les contes familiaux, par des photos anciennes, par, dans un corpus gris-vert indifférencié, le cinéma cathartique de l’après-guerre qui me provoqua parfois des Continue reading Sur notre pire

6 heures

Ce matin, le soleil n’a pas encore passé la cime de l’immeuble d’en face. Une brume légère adoucit la vallée. Fraîcheur presque froide sur la nuque. Quelques pigeons entre deux airs. Pas de martinets ? Ha si, en plissant des yeux, ces minuscules éclats sombres plus haut, loin, reconnaissables à leurs trajectoires triangulaires, vives et sèches. Continue reading 6 heures

Le Janus Stark de Francisco Solano López

Le Janus Stark de Francisco Solano López

Sur le chantier de l’exposition « Marsam international comix #2« , voyant mon camarade Elric Dufau se glisser derrière une structure en bois s’écartant à peine d’un mur, je le traite un peu légèrement de « Janus Stark ». J’ouvrais alors, bien involontairement, un gouffre générationnel, et je me retrouvais en devoir d’expliquer qui était « Janus Stark » à quelqu’un Continue reading Le Janus Stark de Francisco Solano López

Mon premier livre de science fiction

Mon premier livre de science fiction

Je me souviens de quoi, exactement ? Pas grand chose. Une impression de supermarché, pendant des vacances à la mer. Supérette, plutôt, en fait, car sensation plus que souvenir d’un tout petit rayon livre à droite en entrant. Avoir le « droit » de choisir un livre dans un maigre choix. Ne rien reconnaître. Prendre un petit livre Continue reading Mon premier livre de science fiction

Hier aujourd’hui

Hier aujourd’hui

Hier, claire conscience que les jours précédents avaient été comme ouatés, comme anesthésiés moralement quand m’est tombé derrière la nuque, en masse d’acier, ce soudain accès de mélancolie. Et ensuite une fatigue tout aussi brutale, profonde, qui m’a fait fuir la petite fête, vite, sans même sortir le reflex. Et le matin suivant, ce matin, Continue reading Hier aujourd’hui

Les photos de Paul #2 : une romance

Les photos de Paul #2 : une romance

L’été dernier, j’ai consulté et scannérisé les archives photographiques que mon grand-père paternel à la suite de la mort consécutive de quelques membres de ma microscopique famille. Ce grand-père fut toute sa vie un photographe amateur parmi tant d’autres. J’ai entrepris d’écrire de petits articles sur ce fond de photographie familiale. Le premier post sur Continue reading Les photos de Paul #2 : une romance

Côte ouest (de la France), vélo, smartphone & réminiscences

Côte ouest (de la France), vélo, smartphone & réminiscences

De temps en temps, par souci de légèreté, j’utilise encore le smartphone comme appareil photo. Pour faire des photographies « volées », sans s’arrêter de rouler à vélo par exemple, le smartphone est idéal. J’ai appris à anticiper, à le tenir [presque toujours] droit, et à déclencher d’un frôlement de doigt ou grâce au bouton sur le Continue reading Côte ouest (de la France), vélo, smartphone & réminiscences

Serré

Mélancolie du milieu de la nuit. Sentiments désagréables d’être encore perdu. De rester troublé, comme les eaux sales. Dans des douleurs impures, inconfortables. Inconsolable, irrécupérable, minable. Gaspillé, jeté, prisonnier. D’une vie dissonante.    

Le barbare post-moderne domine le monde

Le barbare post-moderne s’avère un fin stratège. Doucement, avec comme bras de levier la bassesse des élites locales, il est en train de faire basculer le monde sur son axe. Les deux candidats à la domination du XXIe siècle sont en passe de gagner, avec deux stratégies différentes : – La Chine en adoptant le Continue reading Le barbare post-moderne domine le monde