Dans la nuit de jeudi à vendredi

Cet article est référencé dans : fatrasie, psychanalyse, rêve

Dans une poisse d’insomnie, retour à conscience claire avec ça dans la tête : « Tous nos désirs cachent un salaire vil ». Tends le bras par réflexe, prends le smartphone et note la phrase. Le matin, m’en souviens, et accepte, sans être sûr de bien comprendre…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :