Douce nuit

Raté la première fête du printemps. Mais journée de belles rencontres, de belles écoutes. Alors, tant pis pour la fête du soir. Qu’elle se passe sans moi. Vais trainer vers les contrées numériques. Mon champ. Mes bois. Mon territoire commun.