J’ai ouvert 2011

Et j’en profite pour me débarrasser des scories de l’année maudite. Si seulement la mélancolie pouvait rester en arrière, là, collée, engluée ici, et qu’enfin je puisse espérer une respiration nouvelle !

Laisser un commentaire