J’aime la tempête

Elle vient, je suis pressé. Sera-t-elle belle ? Elle fut courte.
La nuit tombe, au milieu de l’après-midi. Le tour des prises pour tout débrancher. Ça n’a plus le même effet qu’il y a quelques années.

Oui, prévoyant, charger des choses à feuilleter dans l’Ipad, pour si ennuie, et réseau actif sur le smartphone. Cause avec mes voisins sur facebook. Benoît a peur pour sa maison, Sophie a laissé ses fenêtres ouvertes chez elle, Aude a une fuite à sa baie vitrée qui se dresse au dessus du fleuve, et donc face à la tempête…

Mais très vite ça se calme. Et lorsque la pluie s’installe stable et drue, Matt passe en bas, tenant fermement son parapluie. Il profite de l’accalmie pour rentrer.

Je réussis la photo pictorialiste que je voulais faire, la poste sur facebook. Freddy, dont je n’avais pas de nouvelles en profite pour me sonner en privé. L’évocation asiatique l’a réveillé. Il me balance un lien sur un tumblr presque vide. Je découvre qu’il coréalise un film. On sent l’influence de son pote Apichatpong. Je lui explique comment utiliser Tumblr. La pluie cesse. La lumière monte un peu, mais trop tard, c’est déjà le début de la soirée… Douce journée.

La matinée entre impôts et scénario. Retrouver la mainmise sur l’esthétisme de sa vie. Que tout redevienne beau.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :