J’aimerais bien qu’on m’explique le plan

Cet article est référencé dans : fatrasie

Nous vivons dans un pays très largement désindustrialisé. Bien. Nous vivons de l’exploitation des restes d’un empire coloniale (inavouable), de quelques contrats d’armement (immoral), du tourisme (pas glorieux) et en particulier de notre spécialité : le tourisme culturel (un résidu de gloire ancienne). Le gouvernement d’avant, personne ne semble s’en souvenir, a vendu une part du patrimoine (et bazardé les réserves d’or si je me souviens bien). Celui-ci vient de détruire le tourisme avec l’état d’urgence prolongé et partout, dans un beau mouvement collectif, les pouvoirs régionaux détruisent les structures culturelles…

À moins que, parano, le plan soit, comme l’avait dit Sarko, d’essorer les Français pour enfin leur faire sortir leur saleté d’épargne qui a résisté à la crise. Entendre : qui a résisté à l’irrésistible mouvement financier mondial de toutes valeurs vers le haut de cette merde de pyramide sociale. Vers le 1% qui chaque jour a moins besoin de nous, encombrante plèbe.

Moi, je n’ai pas d’épargne. Mais vous sûrement. Pour l’instant.

Mais il va rester quoi dans ce minuscule pays ?

J’aimerais bien qu’on m’explique le plan !

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :