Je suis riche parce que tu es pauvre ?

Le mécanisme de la distinction va très au delà de la simple accessoirisation de sa vie. Il ne peut y avoir de riche que parce qu’il y a des pauvres pas seulement pour le contraste esthétique  — le riche ne peut être riche que singularité antagoniste d’une multitude pauvre — mais parce qu’une richesse individuelle ne peut pas se constituer autrement que par accaparement d’une multitude de pauvreté.

(La loi du monde : pour devenir riche, vole les pauvres, ils sont plus nombreux)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.