Jusqu’où

Je sais ce que je cherche. Je cherche où est passée ma légèreté.

Pourquoi je ne me débarrasse pas de ce chagrin ?

Pourquoi revient-il toujours, neuf, à n’importe quelle heure, et la nuit parfois, jusqu’au malaise.

Pourquoi ?

Laisser un commentaire