La réalité

La réalité, c’était le crâne de mon père, froid et dur comme le marbre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.