Le reste m’ennuie

Cet article est référencé dans : Ma vie normale

Ce qui m’intéresse : Ce qui m’écrase. Ce qui m’excède. Ce qui me met à terre.
Le reste m’ennuie. D’où, ne pas être trop grand pour ne pas mourir d’ennui…

Donc, j’ai dit ici ce que cachait l’enfer. Hum. Et alors ? Rien.

Tout reste à écrire. Je ne comprends pas comment je faisais pour ne pas savoir quoi écrire, il y a si longtemps dans cette vie. Je ne sais pas. Ici, maintenant, je suis obligé de me restreindre, de jeter même, de me censurer, de garder pour plus tard, de dévier, de botter en touche, etc. Je suis surtout obligé de ne pas écrire pour avoir une vie. Mais c’est dur. Car ça sort et ça marque n’importe quoi. Ne croyez pas trop sur parole ce que vous lisez. Ce ne sont que des mots qui s’articulent. Des mensonges, donc. Et pourtant… Non, ce ne sont pas des mensonges. Je suis bien un gars torturé, obsédé sexuel, oui, et qui a eu un problème de santé doublé d’une disparition totale de libido pendant la mémorable année 2012. mais il va bien. Il va même très bien. Il va même très très bien. Pendant que le reste du monde se disloque…. Le monde et son monde, d’ailleurs. Et vous croyez qu’il culpabilise ? Ho… Il pourrait le dire, mais qu’est-ce que ça vaudrait ? Et puis, la dislocation d’un monde moche… Qui voudrait le sauvegarder en l’état serait un sadique ou un fou !

Alors, que la dislocation de ce monde fou m’écrase. Au moins, je mourrais dans cette beauté qui m’excède.

%d blogueurs aiment cette page :