l’envie d’écrire

Cet article est référencé dans : bd, écritures

Je ne sais pas ce que c’est, l’envie d’écrire.

Sauf que je peux maintenant penser/écrire, déjà dit d’ailleurs, mais c’est ainsi. Je voulais ça, pour ne plus jamais me poser la question de quoi écrire. La question ne se pose plus, même si parfois j’ai envie d’écrire autre chose, comme de la fiction, pourquoi pas ? Comme avant.

Devrais reprendre mon vieux projet de loup-garou.

Mais je disais, l’envie d’écrire :

En fait, c’est l’envie d’user de soi comme d’un outil. Ce plaisir à s’user. C’est très proche du plaisir sportif, celui du geste technique et de la jouissance pure du mouvement.

C’est une vague.

En attendant, sur le conseil de Yann, j’ai lu « Big Foot » de Dumontheuil, adaptation BD d’un livre de Brautigan, et ça juste après avoir lu « Gus » de Blain que m’avait prêté Elric. C’est une trilogie aussi. C’était bien, « Gus » de Blain, mais malgré le cousinage avec « Big Foot », rien à voir. Non, « Big Foot », grâce à l’écrivain derrière et pas gâché par l’écriture de Dumontheuil, c’est extrêmement agréable. Très bonne BD, vraiment au dessus du lot, et très au dessus de « Gus », même si Blain à une science du récit visuel épatante. Bon, « Big Foot », c’est construit, dense, chargé, subtil, très drôle aussi… si on excepte la fable écolo convenue… Non, c’est du très bon.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :