L’être et sa vérité

Les gens croient qu’il y a une vérité de l’être, mais il n’y a pas de vérité de l’être, juste une énonciation conjoncturelle. Poser une question, c’est provoquer l’invention d’une réponse possible. Cette vérité absolue détruit toute possibilité d’enquête policière, scientifique, sociale ou autre, toute étude marketing basée sur témoignage ou questionnaire, et détruit toute possibilité de récolter des données fiables à partir de la bouche d’un humain. Ne jamais oublier que toute conclusion tirée de ce genre de collecte d’information est intellectuellement irrecevable.

Allez, répétez après moi : “la question fabrique la nécessité même d’une réponse”  (Bien plus, donc, que de l’induire).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :