L’Hypnotisme à la portée de tous

Publié le 11 mars 2004

Mon premier Marie Nimier. Encore un roman d’apprentissage ? Oui. Mais livre lisant, abîme et malice, gloussement ironique et détachement fantasque. Sorte d’Alice à l’envers, glissant du terrier au monde par le miroir de la maturité. L’adolescence comme autohypnose (pas mal), comme une gangue psychique qui s’écharpe au réel. J’aime les livres qui sérieusement ne se prennent pas au sérieux. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.