marche pas

Ça n’a pas marché. J’ai pris une semaine de vacances, en espérant beaucoup, et rien. Le blocage complet. Juste attendre que le temps passe, sans cervelle, sans envie, sans énergie. Bien sûr, je peux bien dire que c’est le solstice d’hiver, qu’il n’y a plus de lumière, que tout le monde est à plat… Oui. Mais voilà… une semaine pour rien, ou presque. Une semaine pour me décider que décidément, Owni n’est pas l’endroit pour un blog égotiste, qu’après l’envie de m’y remettre, à l’écriture d’un blog, et les errances pour trouver ou, c’est encore chez moi que je suis le mieux. Que c’est encore là-bas que je laisse les billets sans repentir, sans les détruire comme j’ai détruit ceux que j’avais commencé à poster ailleurs, balbutiement, radotage, geignardise… Chez moi, je n’ai pas l’impression de pisser chez quelqu’un, et donc mes aigreurs y sont chez elles.

Une semaine, putain. Une semaine à sentir mon corps s’avachir de ne plus marcher, à ne pas comprendre pourquoi ça m’angoisse, ce vide de cette vie, cette rentrée pénible, même cette année terminée, cette saleté d’année !

Et pourtant ! Céline me secoue : que des choses positives, pour nous deux, en ce moment, et même François Bon qui m’envoie il y a deux jours le Nº ISBN du premier ebook qui va publier la version 2006-2007 de mon ancien blog… Le Nº ISBN, c’est concret ça, même pour un livre numérique, c’est concret !

Saleté de moi !
Étrange étrange, j’écris ça ici, et Céline revient de son atelier avec ce dessin, d’un garçon qui pleure.

Et en même temps, Sabine qui poste dans notre petit groupe facebook « tu peux bouder chez toi AF, comme moi (et Karine)». Bonne ambiance pour cette toute fin d’année !

Laisser un commentaire