Nos stratégies fatales

Cet article est référencé dans : flux

Je vois passer une photographie d’une performance de très mauvais goût… Ce n’était pas une performance, mais le cadavre de l’ambassadeur russe en Turquie.

Il y a quelque chose de funeste qui flotte partout, sur la surface contaminée de cette planète, à l’altitude même de nos cerveaux.

Comment ( 1 )

  1. / Sébastien Marlair
    Ou plus bas... Ça vaut le coup, parfois, de redresser l'échine, histoire de moins respirer la pourriture de surface, largement entretenue, et dont on devient aisément dépendant, à trop la sniffer en rails.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :