Nuit verte

Cet article est référencé dans : fatrasie, mélancolie

Cette nuit, j’ai vu un marronnier gigantesque, une masse, comme une montagne. Et me suis dit que la campagne avait encore quelques charmes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :