Chien de sa chienne

Chien de sa chienne

Comme j’adore me contredire. Découverte d’un film inconnu : Un chien qui rapporte, d’un quasi-inconnu, Jean Choux. Un film sans intérêt. Presque. Au détail prêt que formellement, le truc est explosif, que Jean Choux s’amuse au Jump-Cut 30 ans avant Godard, que le son s’accélère, que la caméra se retourne, que ça monte frénétique, épileptique, que Continue reading Chien de sa chienne

Crève

Crève

Une grosse crève. Saleté de météo. Saleté de saleté. Il suffit que j’ai besoin de mon cerveau pour ça soit ça que ça attaque !

Boulet

Il suffit que j’ouvre ici un simple Blog pour que rien ne vienne. J’ai déjà essayé cette forme d’écrits, et je n’ai pas particulièrement aimé. Quelque chose qui ne me plait pas dans le séquençage. Et le mémoire qui piétine. J’ai fait l’erreur d’écrire la semaine dernière presque d’une traite un chapitre trop brillant. Il Continue reading Boulet

Balletto, de Sophie Darcq

Balletto, de Sophie Darcq

Dans « Ballettto », un cahier A5 autoédité par Sophie Darcq, les souvenirs et les rêves s’entremêlent. Mais les souvenirs ne sont que des rêves éveillés. Balletto est mélancolique, étrange, et très prometteur. Sophie Darcq dessine bien, solide, fort même et elle a une véritable puissance d’évocation. Ça donne envie de lire plus long !

Qu’y a-t-il dans Haruki Murakami ?

Qu’y a-t-il dans Haruki Murakami ?

Ici, un mémoire sur l’auteur Voilà Haruki Murakami (Murakami Haruki, en japonais). J’ai juste attendu qu’il ne soit plus à la mode dans les journaux féminins. J’avais commencé à écrire un article sur lui après avoir lu ses livres traduits en français, mais j’attendais le dernier de l’époque au titre prometteur « Kafka sur la rive », Continue reading Qu’y a-t-il dans Haruki Murakami ?

Mon intersection avec Alain François

Mon intersection avec Alain François

Texte de Philippe De Jonkheere : « Je viens d’essayer de raconter l’histoire de ma rencontre avec Alain François mais je n’y suis pas parvenu, pourtant c’est typiquement un genre d’hitoires, les rencontres, que j’aime bien raconter, décrire cette situation de juste avant la recontre, tenter de démêler quelles sont les raisons qui ont débouché sur cette recontre, Continue reading Mon intersection avec Alain François

Le site

Le site

C’est une ville en forme d’éperon, comme un grand vaisseau immobile coincé entre deux vallées, celle du fleuve au nord et celle d’anciennes rivières asséchées au sud. Des vallées parallèles, traces d’anciens glaciers. Une grande pyramide de roche peuplée sur le flan nord par les pauvres et sur le flan sud par les riches, avec Continue reading Le site

Avida, les idées et la manière noire de Gustave et Benoît

Avida, les idées et la manière noire de Gustave et Benoît

Plus sur Avida Contexte personnel Il y a quelques mois, je suis sollicité pour être jury d’un festival du film amateur. Premier réflexe, je grogne… Vachement sociable. Et puis je vois que le président de ce jury est Benoît Delépine, LE Mickeal Keal de Groland. Coincé. Je dégouline de sympathie pour tout ce que ces Continue reading Avida, les idées et la manière noire de Gustave et Benoît

Nouvelle cuisine

Nouvelle cuisine

Un film de Fruit Chan adapté d’une nouvelle de Lilian Lee   Une nouvelle cuisine sur fond de politique de l’enfant unique, de re-sinisation de Hong-Kong. En ces temps de « débat éthique », le cinéma hongkongais met le fœtus dans le plat avec un gentil conte chinois. [Contexte psychopolitique : Une Chinoise très diplômée passe du système Continue reading Nouvelle cuisine

Mon fiston, d’Olivier Schrawen

Mon fiston, d’Olivier Schrawen

Thierry Groensteen m’a offert cet album qu’il vient de faire paraître : « Mon fiston », d’Olivier Schrauwen, petit livre mignon à l’esthétique post-moderne assumée, inspirée jusque dans les textures et l’usure des à-plats d’encre des Sunday pages américaines du début du XXe (en particulier Winsor McCay, pour les imbrications de cases sans marge par exemple). Je ne sais pas Continue reading Mon fiston, d’Olivier Schrawen

Un jour indéfini, un vernissage m’ennuie, quelque part en France

Un jour indéfini, un vernissage m’ennuie, quelque part en France

Quoi de plus ennuyeux qu’un livre qu’on ne peut même pas feuilleter ? Un jour donc. Un soir plutôt, je reviens d’un vernissage. Le troisième en quatre ans. Vais plus à ces trucs-là. J’aurais peut-être pas dû y aller. Je suis maladivement timide. Je n’étais pas comme ça. Mais maintenant je le suis. Et voir ces Continue reading Un jour indéfini, un vernissage m’ennuie, quelque part en France

La langue du monstre

La langue du monstre

Le point d’orgue de tout bon film d’horreur américain est la confrontation physique avec le monstre : « La tête approchait. Immobile, j’entendais battre mon sang, et mes nerfs frémir… Tout à coup, la joie effrénée de l’espoir m’envahit : la tête était venue buter contre la porte trop petite pour la laisser passer. L’animal tenta de l’introduire Continue reading La langue du monstre

Les amantes de Elfriede Jelinek, roman

Les amantes de Elfriede Jelinek, roman

Je connaissais l’existence de Elfriede Jelinek. Je connaissais son existence comme ça, parce que j’avais noté son nom en comprenant qu’il ne pouvait pas ne pas y avoir un écrivain derrière « la Pianiste », comme dans tous ces films bâtis par un bon texte. J’avais ensuite noté, dans un coin, qu’elle avait « mal » reçu le Nobel. Continue reading Les amantes de Elfriede Jelinek, roman

Poly and her Pals, Thierry Groensteen et le patrimoine

Poly and her Pals, Thierry Groensteen et le patrimoine

Tout véritable amateur de BD connaît Thierry Groensteen, l’homme qui a donné ses lettres de noblesse à la théorie de la Bande dessinée. Universitaire, professeur et même un temps directeur du Musée de la Bande dessinée d’Angoulême, il entame depuis quelques années une nouvelle carrière en se lançant dans l’aventureuse profession d’éditeur, passant ainsi de Continue reading Poly and her Pals, Thierry Groensteen et le patrimoine