Reprise

J’avais à peine changé le nom de cette première feuille que j’ai visualisé mes genoux écorchés, et les rustines kitchs qu’on achetait en mercerie pour réparer les pantalons…

Non, après une semaine à me demander comment j’allais enfin commencer à écrire dans ce nouveau « contenant », dont j’ai longuement mûri la structure. Je me suis enfin décidé à ça, comme ça vient, et d’y poser une première photo intitulée « feu », qu’on prendra comme on veut.

Pourquoi ? Pour ne pas commencer par évoquer la mort de Bernard. Pour ne pas raconter l’enterrement, et l’infini cortège des mains caressant le bois du cercueil.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.