Satyre médiatique [II]

[ A explorer, le pendant “populaire” de cette première approche par la culture bourgeoise : Le mythe de la corruption du peuple par le noble ou bourgeois dépravé, que l’on retrouve partout “La paysanne pervertie ou les dangers de la ville”, de Rétif de la Bretonne]

Deux angles :

• La culture populaire

• Le roman social bourgeois

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :