Sur mon pictorialisme

Sarah Merhej & Lisa Frühbeis - Photo Alain François

J’ai pris en photo Sarah Merhej & Lisa Frühbeis dans leur atelier commun. Le dernier jour d’atelier pour Lisa, qui commence à décrocher ses planches en chantier de la table à dessin et du mur métallique.

Et je poste cette photo sur facebook le 21 septembre 2017…

Mes photographies fantômes, de ces images mentales mouvantes, incertaines, qui viennent jouer avec mon regard présent, sont de sources diverses. Il y a, bien sûr, des références à des esthétiques convenues de l’Histoire de la photo. Mais je lorgne souvent vers le photogramme et donc le cinéma, et sur ma culture majeure d’origine : la peinture. Et il faudrait ajouter des sources secondaires d’imageries, mineures, et souvent considérées comme vulgaires.

Mais oui, je crois que je suis souvent pictorialiste. Dans le sens où j’aime parsemer les images de clin d’œil à la « grande peinture » qui a ses tics et ses codes comme toutes les imageries. C’est peu relevé, mais de temps en temps, comme là, par l’œil affûté de Fabrice Neaud…

 

Laisser un commentaire