Tête

Cet article est référencé dans : art, égotisme, poésie, psychanalyse

Lorsque je reviens, Céline a peint une grosse tête de mort dans les chiottes. Je plaisante, la qualifie de « rock », mais non, elle n’est pas si rock que ça. Non. Une tête de mort.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :