Traversé / rongé

Cet article est référencé dans : égotisme, mélancolie

Ce qui me traverse est bon. Ce qui me ronge me tue lentement. J’espère ce qui me renverse.

Une sphère de métal brûlante s’est installée dans mon torse, juste derrière le plexus.

Absence et silence.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :