Vendredi

Publié le 20 juin 2008

Plusieurs fois, mon employeur me voyant malheureux a tenté de « m’arranger », sans comprendre qu’il ne peut faire autre chose que d’user de moi, et donc, littéralement,« m’user ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − douze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.