Les autoportraits de Käthe Kollwitz

Au hasard de la TV (Arte), je découvre une dessinatrice et sculptrice allemande que je ne connaissais pas : Käthe Kollwitz. Plus ou moins affiliées aux expressionnistes… Je me demande comment j’ai fait pour ne pas la connaître. Une expressionniste empreinte de réalisme social année 30, mais plus que réalisme, plutôt sentimentalisme, ce qui heurte mon goût. Et ceci même si je lui reconnais bien le droit « biographique » à cette forme de sentimentalité, cette part-là me laisse hors de son travail. Sauf, peut-être, dans ses autoportraits, où là elle oublie la douleur des deuils pour se regarder en face (et regarder peut-être les ravages formels de ceux-ci). Oui, ses autoportraits sont beaux et forts, plus que le reste et moins datés.

Laisser un commentaire