Carte postale

J’ai récupéré aujourd’hui ma “carte postale” de la Maison des auteurs d’Angoulême. En effet, chaque année, ils réalisent une carte pour chaque résident. J’ai failli décliner devant la difficulté à présenter quelque chose. J’étais en résidence en tant que scénariste, et n’avais donc a priori pas de visuel à proposer. Mais la directrice m’a suggéré de lui passer simplement une photographie d’un auteur dessinant. Ce qui me posait un autre problème : la carte servirait alors bien plus au dessinateur représenté qu’à moi. Celui qui est sur la photo, s’il a vocation à avoir une vie publique, gagne toujours sur le photographe. Et cette année passée, j’ai surtout réalisé des portraits… Il n’était pas question d’imprimer un « paysage », car j’en fais de moins en moins, ça ne me passionne pas et c’est relativement anonyme. Non, je devais trouver autre chose ! J’ai alors regardé du côté de ce que j’appelle mes « photographies plasticiennes ». C’est-à-dire des scènes de groupe prises sur le vif où chaque personne semble prendre la pose dans un décor “qui sonne faux” (comme , ici, ou ). J’aime bien obtenir cet effet d’étrangeté à partir d’une scène parfaitement commune. Ces photos sont toujours des morceaux de bravoure, car il faut saisir un fugace instant d’ordre dans le chaos de la vie.  J’envisageais donc de proposer une photo qui représenterait plusieurs de mes adorables co-résidents.

J’étais encore hésitant quand Au Yao-Tsing (Au Yao Hsing / Ao You-xiang / 敖幼祥), grand auteur Taiwanais (il est grand !) nous a invité à manger… Et c’est ainsi, à force de “kampai !” sonores, que j’ai ramené cette photographie. Elle additionne les qualités : elle est récente, elle représente mes deux camarades Elric et Golo avec lesquels j’ai quelques projets en cours, elle semble extraite d’une fiction tout en présentant une scène parfaitement banale, elle se situe dans un appartement de la résidence, c’est un bon souvenir d’une bonne soirée et de la gentillesse de Au Yao-Tsing, et elle met en scène un double selfie ! Tout pour plaire !

(Sur la photographie en bandeau, en haut, à gauche, la carte postale de Golo de l’année dernière, et à droite celle de Au Yao-Tsing de cette année)

carte-alain

Au dos : Elric Dufau, Au Yao-Tsing et Golo. Photographie Alain François 2015, en résidence à la Maison des auteurs (2015). littleasia169.tumblr.com.  La Cité Internationale de la bande dessinée et de l’image. 121 rue de Bordeaux à Angoulême. www.citebd.org

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :