Jambon Klaxon #1

Publié le 30 avril 2021

Céline a reçu son exemplaire de Jambon Klaxon, revue double de poésie et d’image (est-ce une réf. à Klaxon, la revue moderniste brésilienne ?). Elle y fait une apparition modeste avec un dessin de sa presque vieille série Ossuaires. Sinon, cette revue belge nouvelle, puisqu’#1, a fait le choix de ne pas mélanger, ça se fait, et même de créer du texte-image hypertextuel en renvoyant d’un volume à l’autre lorsqu’il y a rapport, en distanciel quoi, et donc de se bien ranger en deux volumes très souples, très, de textes d’un côté, et d’images de l’autre. Je note rapidement le choix vertueux et élégant d’attribuer proprement chaque élément formel de la revue, couverture, mise en page, typographie (libre de droits), papier… En cette matière, choix toujours discutable d’un bouffant crème (coquille d’œuf dirais-je) toujours délicat pour la reproduction des photographies et de certaines images, mais qui donne une cohérence très « code littéraire » à l’ensemble. Et donc, ce papier très présent sert certains dessins, en dessert d’autres. Alors ? J’aime l’objet, sa prise en main, sa souplesse, ses deux volumes. Le livre d’images est inégal, comme tous les graphzines, mais c’est le charme de l’exercice. Il y a surtout des choses que j’imagine très jeunes (?) et d’autres qui ont de la bouteille, des noms que je connais et d’autres non, mais je ne connais pas grand-chose. Je suis assez content d’y trouver une double page du Pakito Bolino depuis qu’il s’occupe de lui. Au moment de balancer ce post, je n’ai pas terminé ma lecture dans le désordre du recueil de poésies, mais de cette maigre lecture il se dégage déjà une impression générale de cohérence malgré le nombre de signatures, de fraîcheur et de poésie vraie d’aujourd’hui. Alors, il y a qui dedans ? Je n’ai pas trouvé la liste en ligne et j’ai la flemme de la recopier, mais il y a du monde, ouaip, du monde. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.