La mort de F’murr

À l’annonce de la mort de F’Murr, nous avons organisé une petite soirée chez Golo. Il était très ému, et m’a dit « C’est étrange… Il y a deux jours, j’ai ressorti ses livres et j’ai commencé à les relire… et là j’apprends sa mort… Je… » « Tu le connaissais bien ? Je ne savais pas que vous étiez potes ! » « On se donnait des nouvelles encore de temps en temps. » Et après avoir trinqué à la mémoire de F’Murr, Golo nous a sorti ses archives, quelques planches originales que F’Murr lui avait offert, les livres pour les étrangers présents qui ne connaissaient pas, et quelques documents plus personnels…

En auscultant les planches originales, somptueuses comme tout ce que faisais F’Murr, je percute : « Ha, mais oui ! Tu es un personnage de « Jehanne » ! Le baron Golo (Chapitre 3 de Tim Galère) ! Je ne m’en souvenais pas ! Personnage dans un chef-d’œuvre ! La très grande classe ! »

Le lendemain, Golo me montrera les apparitions de F’Murr dans un très secret journal dessiné qu’il tenait à une époque. Des documents précieux sur l’un des auteurs fétiches de mon adolescence. Ce jour-là je me suis décidé à relire en priorité « Jehanne au pied du mur » et « Tim Galère», mais aussi « Le pauvre chevalier » et « les aveugles » :

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.