Portrait de Lola Lorente

Lola Lorente à l’interphone

Cet article est référencé dans : bd, photographie, Portrait

Cette photographie de Lola Lorente, dessinatrice espagnole, répondant à l’interphone de l’appartement de Golo, illustre parfaitement ce que je fais : voler un pseudo temps suspendu (qui n’a jamais eu lieu) dans un mouvement inconscient.

Le dessin est extrait de la version espagnole « Sangre de mi sangre« , 2012, de son livre préalablement édité en français par Cambourakis : « Chair de ma chair »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :