Monster Truck

Cet article est référencé dans : fatrasie

En bas dans la vallée, j’ai cru qu’un cirque s’installait. Dans le soir, il y a quelques jours, les longs camions jaune et rouge, jaune et  bleu, comme des chenilles venimeuses. Le cerveau : « cirque ». Erreur. L’étrange appareil maintenant, des camions formant un carré fermé, avec rien au milieu. Ou plutôt, des choses difficiles à identifier, mais qui ne remplissent pas la surface délimitée. Quoi ? Ha, hors le champ circonscrit, je vois une carcasse de bagnole blanche, haute, trop haute, hissée sur quelque chose…  Une de ces voitures à roues disproportionnées ! Je comprends maintenant l’espace, c’est une piste, et les objets des obstacles… Le cirque américanisé ne maltraite plus des animaux exotiques, mais des bagnoles mutantes.

Brusquement, je prends conscience qu’ils sont là depuis plusieurs jours, et qu’à aucun moment je ne les ai vus fonctionner. Aujourd’hui, c’est dimanche… M’interroge toujours une seconde sur l’économie de ces choses… Et oublie… Il y a des faillites peu dommageables… (Toutes ?)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :