Annette Messager interdite

Annette Messager interdite

J’aime beaucoup ce petit catalogue (à double sens) d’Annette Messager qui a redessiné des panneaux d’interdiction collectée dans l’espace public. Geste d’extrême pop, qui s’approprie le graphisme le plus trivial, celui de la signalétique, et sarcasme politique, je me demande si cette série, ou collection, ne fonctionne pas mieux encore en livre qu’en accrochage. Fumeuse Continue reading Annette Messager interdite

La tombe d’Ozu

La tombe d’Ozu

Allez, on s’approche dangereusement du solstice d’Hiver, c’est à peine si le jour se lève, ça tombe encore autour de moi, alors pourquoi pas un billet d’humeur noir comme une tombe.  Sur facebook, encore, un ami facebook, donc, de ceux-là qui soi-disant seraient de piètre qualité, et pourtant jamais avares de partages poétiques, l’un donc, Continue reading La tombe d’Ozu

María Ramos dans son atelier

María Ramos dans son atelier

Je me suis rendu compte que ça faisait un moment que je n’étais pas monté au 3e étage de la maison des auteurs… Dans l’atelier du docteur Caligari (la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image devrait le baptiser comme ça)… Donc, hier après midi,  Léa Murawiec voulait me présenter la dessinatrice María Ramos (qui au passage participe Continue reading María Ramos dans son atelier

Chema Peral dans son atelier

Chema Peral dans son atelier

Accompagné par Léa Murawiec, éminente représentante de la nouvelle garde du dessin contemporain, j’ai réalisé quelques photographies de l’illustrateur, cartoonist et DJ espagnol Chema Peral dans son atelier de sa 3e résidence à la maison des auteurs. Petite particularité de son travail : il réalise traditionnellement l’intégralité de ses dessins en noir et blanc, valeurs comprises, Continue reading Chema Peral dans son atelier

L’infinie patience des Botocudos

L’infinie patience des Botocudos

Celui-là, je sais d’où m’en vient la lecture : de David Duquerroigt sur facebook qui cite ce livre de Jean Marcenac, obscur écrivain surréaliste (obscur pour moi, évidement).  Juste ce qu’il faut hors contexte, hors tout, par ce David grand seigneur du hors-propos (la formule est de Marcenac) pour m’intriguer assez et m’inciter à trouver ce Continue reading L’infinie patience des Botocudos