paravent

Testé plusieurs manières de mixer les deux blogs. Pas complètement concluant. La gestion des flux est toujours problématique. Je vais rester comme ça, les photos de Tumblr venant compléter les billets textuels. Ainsi, plutôt qu’illustrer les billets d’ici, je gagne l’effet communautaire de Tumblr. Enfin, peut-être… J’aurais pu aussi fermer celui-ci et écrire dans Tumblr, mais je n’aime pas ne pas être chez moi. Et comme personne ne sait ce que va faire Yahoo!… Ça ira comme ça ! Pas réussi à changer le titre « photo » automatique…

Entorse à mes bonnes résolutions. Pas de tour de ville très rapide ce matin. Mais petite maintenance technique pour Ego. Comme je m’y oblige, à marcher chaque jour, va falloir s’y coller cet aprèm.

Je repense à cette conversation, hier, sur la Com, les réseaux sociaux, les comportements des gens, la difficulté à percevoir la pénétration de l’information sur un réseau social… Le Tumblr d’Ego a déjà une dizaine de blogs abonnés, pourtant, ça représente une centaine de visiteurs uniques de plus par jour sur le site Ego. J’ai lu quelque part qu’on minimisait toujours la diffusion de son information sur un réseau social, de 1 à 3, mais là c’est beaucoup plus. Ce qui semble être une dizaine d’abonnés génère cent visites par jour. En fait, dans un réseau social, l’interface et les interactions réifiées, « j’aime », « je partage », etc., représente un paravent qui cache le vrai réseau, et cache la vraie diffusion, la vraie Com donc, à l’utilisateur. Un paravent.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :