Poils

Je ne vais pas faire un éloge du poil, mais je ne comprends pas bien qu’on puisse tenter de se débarrasser de tout ce qui fait notre animalité, alors que c’est par là qu’on accède au meilleur de la vie. Et comme ceux qui suppriment le goût de leur aliment, ne comprenant pas ensuite leur profonde déprime. Pourquoi supprimer tout accident et tout goût ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.