Prescription

Cet article est référencé dans : communication, community, média, publicité, recherche, webculture

Quand j’srais grand, j’aurais une image avec 40 000 notes dans Tumblr… Hum… Deux trois, ça me va déjà… Alors 70 000, comme certaines, c’est si étrange ! Au-delà de la plaisanterie, c’est vraiment fascinant, ces images qui font le tour du monde. Ici, mieux peut-être que dans d’autres réseaux, c’est très visible, très lisible et il est facile de remonter à la source.

Eu la velléité d’étudier ces images best-sellers, pour voir s’il y avait quelque chose à en tirer, une leçon… Mais à les regarder… sinon sur la sociologie de Tumblr… En fait, je crois que si quelqu’un était capable de déterminer ce qui marche, avec certitude, il serait le roi du marketing… Et comme le marketing est une vaste blague… qui cache son incompétence derrière des effets de masse non maitrisée… (Souvent cette conversation et je dis toujours la même chose : Hollywood est-elle capable de produire des films qui marchent à coup sûr ? Non, LE succès hasardeux paye les innombrables fiascos industriels, comme le Disney de l’année dernière… Donc, si eux ne savent pas, personne ne sait. Sinon, pourquoi ne feraient-ils pas travailler les meilleurs  ? Ha, mais ils font travailler les meilleurs ! OK… Donc, le marketing est une vaste blague. Déclinable pour à peu près tout. Les industriels réussissent toujours ? Non. Sony, par exemple, s’est fait piquer sa place malgré des armadas de marketeux, et IBM n’a jamais réussi à redevenir maitre du monde… Si eux… etc. Les méthodes qui ont fait gagner Sarko une première fois ont mené au fiasco la seconde… Voilà, quand on croit une pseudo science…).

Oui la réception est maitre du monde. C’est à dire tous.

Et je ne sais pas pourquoi une image parfois insignifiante fait le tour du monde des Tumblrs, des Flickr, de Facebook ou autre… (Même si un gag a plus de chance que, mais sans certitude). Je ne sais pas, et je trouve ça rassurant, très.

En fait, c’est aussi une forme de paranoïa, de « croire » au marketing. Et on considère toujours que celui qui gagne des élections, ou celui qui arrive à vendre en masse un produit a réussi grâce au marketing, avec derrière, cette suspicion de manipulation. On oublie systématiquement que quand un gagne, un autre perd, avec les mêmes méthodes, les mêmes experts, et que pour un produit qui se vend, avec les mêmes méthodes, les mêmes experts, plusieurs autres sont des échecs. Croire au marketing, c’est donc une manière de « théorie du complot » appliqué à une toute petite chose, une ambition rétrécie.

Comment ( 1 )

  1. / un exemple juste à l’instant | BONOBO
    […] Oui, juste après avoir écrit ce billet : http://bonobo.net/prescription […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :