Presque carrée, soudain, la beauté

C’est vrai qu’on dit que le cinéma mondial va mal, que c’est plus regardable, hideux, ennuyeux, convenu et vulgaire…

Mais ce n’est pas vraiment vrai. Partout, il y a des perles, rares, mais brillantes. Et ici par exemple, il y a les Frères Larrieux. J’avais raté “21 nuits avec Pattie”. Charme, invention, poésie, subtilité, force, élégance, justesse, pur moment de bonheur.

L’usage malicieux des acteurs.

Les mots et l’image. Tout.

 

21jours

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :