Soir

Nos soirées résonnent d’un étrange sabir babylonien à laquel je ne comprends à peu près rien.  Mais mes amis me rendent heureux.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :