Brautigan

Du coup, dans la nuit, j’ai lu du Brautigan.

Il y a pas mal de temps, j’avais feuilleté, et puis je m’étais promis de lire, et le temps passe. Alors là, puisque l’adaptation BD de Big Foot est drôle, retour à la source. Commence deux textes d’un coup, ces poèmes japonais et le texte que Dumontheuil a adapté, et que Brautigan avait écrits pour faire marrer ces potes. J’aime bien l’idée, de lire un texte qui devait faire marrer ses potes, c’est un bon concept. Ça explique la tension érotique constante et le fantasme des jumelles…. Et puis, c’est bien, son écriture, franche, et je m’endors.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :