Daniel Goossens

J’ai suivi la « carte blanche » à Daniel Goossens à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image. Ce n’est pas dans mes habitudes, surtout que Fuide Glacial n’a pas été un journal important pour moi. Juste une lecture fugace, de transition entre les lectures enfantines et ma passion adolescente pour les grands journaux, L’Écho, Metal, Charlie, etc. Mais dedans, quand même, il y avait un génie, lui (non, pas l’autre largement surfait). Mon smartphone ne permet pas de faire des photos dans ces conditions d’éclairage, mais pour le souvenir…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.