Il fait beau

Cet article est référencé dans : flux

Je ne suis pas sûr d’écrire beaucoup. La confusion collective est à son comble. Difficile de trouver un îlot mental calme, tranquille, et un sujet autre que le danger extrême qui semble ne pas affoler.

Impression de voir l’une de ces scènes de films catastrophes, si agaçantes, où des personnages s’engueulent et perdent du temps alors qu’ils sont en danger de mort.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :