la fin du livre

Cet article est référencé dans : essai, fatrasie, littérature, mélancolie

J’en reviens pas ! Je suis rentré dans une librairie, une vraie librairie ! Bon, c’était pour Hannah, encore… Mais quand même ! Je suis rentrée dans une librairie, et j’ai acheté un livre ! En fait, je n’en tire aucune conclusion. En sortant, je me suis rendu compte que c’était pas revenu, le besoin, l’obligation presque. Non, je m’en fous. L’achat compulsif de livre semble avoir définitivement disparu de ma vie. Bon vent !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :