Lili morte,

Cet article est référencé dans : flux

Vivante, était la preuve qu’on peut être la plus riche du monde et la dernière des pauvres femmes qui ne se désennuie qu’à la vue de la micro-nouille flasque et malodorante d’un abruti pissant dans sa théière de porcelaine fine.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :