Mon fiston, d’Olivier Schrawen

Thierry Groensteen m’a offert cet album qu’il vient de faire paraître : « Mon fiston », d’Olivier Schrauwen, petit livre mignon à l’esthétique post-moderne assumée, inspirée jusque dans les textures et l’usure des à-plats d’encre des Sunday pages américaines du début du XXe (en particulier Winsor McCay, pour les imbrications de cases sans marge par exemple).

Je ne sais pas si on peut dire que c’est « de l’humour belge », mais ça ressemble à ce qu’on entend souvent par là : humour absurde et esprit affûté, mélange de burlesque léger et de décalage jubilatoire. J’aime beaucoup les quelques parodies de « photo souvenir », toutes aussi absurdes que le reste, mais pas tant que ça en fait, car après tout, même mes archives familiales ne sont pas exemptes de photos de visite d’usine ou autre site improbable.

C’est un album léger, un peu trop peut-être (à l’exception des évocations coloniales belges), mais subtilement drôle et très agréable !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.