Négocier les virages

La sensation qu’un pan d’écriture va se clore bientôt. Je n’arrive pas à savoir si c’est dans sa logique interne, ou si je me programme inconsciemment pour synchroniser avec la fin de mon contrat. Mais oui, la semaine prochaine, autre chose. Tout change. Alors, ça aussi. Je vais enfin pouvoir revenir vers mes articles qui piaffent dans Evernote. Pas mis les pieds depuis un mois. Juste un mois. Je ne savais pas que j’écrirais autant ici pendant un mois, mais j’ai senti quelque chose. Il fallait que ça se passe comme ça, maintenant. J’ai projeté, mais imprécisément, sans vrai but. Un mois. Juste un mois. Avec billets du soir, billet de la pause de midi, billets du week-end. « Ma vie normale », c’est le texte du dernier mois de ma vie normale. Encore une cérémonie ! Et encore une fois, je saurais le (vrai) sens de tout ça un jour, lointain peut-être…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :