Le 24 mars 1995

Transcription numérique de mes archives pré-numériques (petit carnet retrouvé, avec juste quelques pages…) :  » L’arrière du 4×4 est pas très confortable. Nous passons devant “l’aire de la fontaine Colette ». C’est charmant. Je m’ennuie ferme. Il y a des voyages qui m’amusent. Celui-là m’emmerde. Il fait trop chaud. Même si j’ouvre la fenêtre, je n’arrive Continue reading Le 24 mars 1995

Le 11 mars 1995

Transcription numérique de mes archives pré-numériques :  » [Dans le coin droit de la feuille :] « le 10 mars 1995 numérologie = 10″ Il y a eu un épisode terrible hier. J’étais très mal toute la journée. Aujourd’hui, il fait un temps superbe et je suis en forme. Droit comme un I, le moral solide, Continue reading Le 11 mars 1995

La quête du Rimbaud moyen (19 février 1995)

Transcription numérique de mes archives pré-numériques :  » La quête du Rimbaud moyen nous fait bien du mal, car nous vieillissons tous et avons tous très vite le goût de survivre à la vie. Pourtant, bien des choses qui me plaisaient dans ce genre d’histoire… Dans le même ordre d’idée, ces toiles du Pop-Art qui m’avaient Continue reading La quête du Rimbaud moyen (19 février 1995)

Le 13 février 1995

Transcription numérique de mes archives pré-numériques :  » La vie est drôle. J’ai une étrange sensation. Comme si toutes mes mauvaises intuitions, toutes mes sales prémonitions allaient disparaître. Comme si, à force de souffrance, d’acharnement, je pouvais changer le cours des choses. Je commence à croire que les événements arrivent si on les laisse venir. Continue reading Le 13 février 1995

Le 12 février 1995

Transcription numérique de mes archives pré-numériques :  » Je ne sais pourquoi l’évocation d’une quelconque partie de ton corps m’émeut tant. Je n’ai pas envie d’écrire beaucoup. Je veux rester sur la si agréable sensation d’être proche de toi. Je me sens solide et fort. »

vendredi 2 septembre 1994 : tout détruire, tout casser

vendredi 2 septembre 1994 : tout détruire, tout casser

Transcription numérique de mes archives pré-numériques : Accompagné d’une 2e feuille avec petit dessin dramatique ( au dessus ), et encadré : [ peindre des objets cassés ]  » Je comprends pourquoi je pars tous les 2 mois. Je pense que si je restais ici plus longtemps, je me suiciderais. Je vais, de toute façon, être Continue reading vendredi 2 septembre 1994 : tout détruire, tout casser